Quand consulter ?

Indications


Chez le bébé ou le jeune enfant

  • Qui présente un retard dans ses acquisitions posturales (station assise, debout, …) ou motrices (marche, préhension…)
  • Qui entre difficilement en relation
  • Qui manifeste une hypotonie ou une hypertonicité

Chez l’enfant

  • Qui présente des difficultés scolaires (écriture, attention, concentration, comportement…)
  • Qui se montre agité, remuant, qui « ne tient pas en place », ou au contraire « qu’on n’entend pas », en retrait, inhibé, lent…
  • Qui manque de confiance en lui, d’assurance, qui a une peur excessive d’échouer
  • Qui est maladroit, pataud, tombe et se cogne souvent, a des difficultés de motricité fine (écriture, découpage, manipulation de petits objets, habillage…)
  • Qui est « tête en l’air », a des difficultés d’attention et de concentration, qui se montre peu autonome : « on doit être toujours derrière lui »…
  • Qui présente une précocité intellectuelle
  • Qui présente des troubles de la latéralité (difficulté à choisir sa main dominante, méconnaissance droite/gauche…)
  • Qui se repère mal dans l’espace moteur et/ou graphique

Chez toute personne (enfant, adolescent ou adulte)

  • Qui présente des troubles de la latéralité, de l’organisation spatiale et/ou temporelle…
  • Qui présente des troubles tonico-émotionnels (tics, bégaiement…)
  • Qui éprouve des difficultés relationnelles
  • Qui présente un état de stress, une anxiété ou une déprime
  • Qui est maladroite
  • Qui présente des douleurs chroniques
  • Qui ne parvient pas à construire une image positive de son corps
  • Qui présente des difficultés d’adaptation liées à un handicap
  • Qui présente des troubles d’expression somatique qui peuvent être améliorés par un travail corporel (troubles du sommeil, énurésie, boulimie, anorexie, maladies de peau dont les manifestations sont déclenchées ou aggravées par le stress)

La personne atteinte d’une pathologie précise (handicap moteur, sensoriel, intellectuel…)

La personne âgée

  • Qui présente des difficultés d’équilibre, de marche, des chutes répétées, un syndrome post-chute
  • Qui manifeste des troubles du comportement
  • Qui présente une dépression, un syndrome de glissement
  • Qui manifeste une désorientation dans l’espace et le temps
Scroll To Top